fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUVoici sur quelles nationalités les Australiens jettent leur dévolu

Voici sur quelles nationalités les Australiens jettent leur dévolu

tfm

En dépit de coûts exorbitants (6865 dollars), des milliers d’Australiens font venir leur conjoint étranger en Australie.

Le ministère de l’immigration et de la protection des frontières a indiqué à SBS Life que le nombre maximum de visas « partnership » octroyés avait été atteint. L’année passée, plus de 50 000 conjoints étrangers avaient obtenu ce visa.

Le ministère de l’immigration a également publié les 10 principaux pays d’origine d’où proviennent les demandes de visa « partnership ».

Les pays les plus peuplés de la planète (la Chine et l’Inde) se classent en tête, suivis par de nombreuses nations d’Asie du Sud-Est, proches géographiquement de l’île-continent, ainsi que par les alliés anglophones de l’Australie que sont les États-Unis et le Royaume-Uni.

capture2

Bien que l’obtention de ce visa soit plus simple et moins onéreuse pour les Néo-Zélandais, ils n’apparaissent pas dans le top 10.

SBS avait déjà couvert les charges démesurées à débourser pour obtenir le visa « partnership » en Australie. Les frais non remboursables pour ce type de visa s’élèvent à 6865 dollars, c’est deux fois plus cher qu’au Royaume-Uni et quatre fois le prix d’un visa similaire aux États-Unis.

La semaine passée, Peter Dutton, ministre de l’immigration, avait donné une explication en totale contradiction avec son ministère sur la hausse des prix de ce visa.

Son ministère avait défendu la nécessité de ces frais élevés vu que les nouveaux bénéficiaires (les conjoints étrangers) grèvent le budget de l’État en utilisant les services publics. Or, les chiffres fournis par le ministère prouvent le contraire, les nouveaux conjoints contribuent, via la fiscalité, davantage au financement de l’État qu’ils n’utilisent les services publics.

Source : SBS

Share With: