fbpx
HomeACTUWALLABIES v LES BLEUS : Une lettre à nos amis du rugby français

WALLABIES v LES BLEUS : Une lettre à nos amis du rugby français

Bonjour Mesdames et Messieurs, mes amis rugbymen, entraineurs et joueurs!

Un accueil chaleureux au pays de Gadigal de la part des habitants de la nation EORA.

Notre peuple a laissé une douce empreinte sur cette terre depuis plus de 60 000 ans.

Cette lettre vise à souhaiter chaleureusement la bienvenue à nos camarades du rugby français en Australie pour poursuivre notre riche histoire du rugby depuis 93 ans. Depuis 1928, les Wallabies et les « Tricolores » ont joué 47 matchs partageant les résultats avec 27 victoires pour l’ Australie et 18 pour la France, deux étant tirés au sort. Actuellement Le Trophée des Bicentenaires, célèbre les bicentenaires de l’Australie et de la Révolution française (1988 et 1989 respectivement).

Dans la camaraderie et la fraternité du rugby mondial, nous rendons hommage à la capacité des Bleus à jouer un style de rugby remarquable à travers les années. Caractérisé par une flamboyance créative et une « nonchalance » gauloise occasionnelle, le XV de France a toujours diverti le monde avec sa capacité audacieuse à exécuter des contre-attaques risquées et peu orthodoxes depuis l’arrière de leur propre camp pour marquer des essais à couper le souffle. Longtemps admiré pour ce style de jeu, affichant sans doute les traits téméraires et courageux de Jeanne d’Arc, ce style reflète également les hautes valeurs de la Révolution française aux Barricades…. ‘Liberté égalité fraternité“. Il capture également les stratégies surprenant audacieuses et tactiques de Napoléon. Vive la France!

Vos Victoires et défaites de rugby au Stade de Paris, au Parc des Princes, à Ballymore ou au stade olympique australien représentent fièrement un appel aux armes émouvant, semblable à celui de Jean Valjean dans le célèbre roman de 1862 de Victor Hugo « Les Misérables ». Ce puissant soulèvement des « paysans unis », peut-être d’anciens « gilets jaunes », pour abattre les barricades des bourgeois a inspiré les paroles entraînantes de:

« Aux barricades / Sur ces pierres »

“Laissez-les venir, s’ils l’osent, nous serons là

Maintenant que nous nous engageons à tenir cette barricade

Qu’ils viennent dans leurs légions, et ils seront rencontrés

Ayez confiance en vous et n’ayez pas peur

Enfonçons-les, ils n’oublieront jamais”.

 

Nous exprimons également notre sincère respect aux nombreuses légendes du rugby français à travers les années. Qui peut oublier votre capitaine ailier et héros culte Jean Pierre Rives dont le style intrépide a dominé 59 matchs, 34 en tant que capitaine? Typiquement français, Jean Pierre a pris sa retraite pour devenir un peintre et sculpteur de renom!

Lors d’un voyage avec ma femme Annie en 2016, j’ai eu la chance de rencontrer l’une de vos plus grandes légendes du rugby, Serge Blanco, dans son magasin à Toulouse. Bien sûr, nous avons échangé nos souvenirs. J’ai commencé par rappeler à Serge que les fans de Wallaby ont toujours eu la plus grande admiration pour ses compétences, mais je devais aussi ajouter que nous sommes mal triste au souvenir de sa longue tentative de victoire sur le terrain pour écraser les Wallabies en demi-finale de la Coupe du monde de rugby 1987. Il était tout simplement superbe! Des années plus tard, en 1993, Serge a eu un geste attentionné envers notre propre arrière Wallaby, Marty Roebuck qui venait de disputer son dernier match au Parc des Princes. Serge s’est rendu dans son vestiaire pour rendre hommage à son adversaire arrière Roebuck, qui avait marqué tous les points de l’Australie à l’exception de l’essai de Tim Gavin lors de leur victoire 24-3 contre la France.

Dans le même souffle, nous reconnaissons vos anciens héros du rugby….. au centre Phillipe Sella (111 sélections) qui avait la « force d’un taureau mais le toucher d’un pianiste » ; deux arrières  les plus forts du rugby mondial Serge Betsen et « l’homme des cavernes » Sébastien Chabal.

Pour un rêve de commentateur – trois noms français roulent dans des tons mélodieux de la langue, aussi doux que leurs croisades offensives  – l’ailié déchaîné Thierry Dousautoir, capitaine la France dans un record de 56 tests, les ailiers Patrice Lagisquet, “l’arrière  express”, et Philippe Saint-André, “le coquin” qui a lancé le fameux « essai du bout du monde» contre NZ en 1994.

Bravo! Au joueur le plus sélectionné de France, le talonneur Fabien Pelous avec 118 sélections et le pionnier Jean Prat qui, en tant que capitaine de France, a fait de Lourdes un club de rugby puissant. Qui pourrait oublier le fonceur Thierry Lacroix et l’habile magicien Frédéric Michelak; l’ailier toujours menaçant Vincent Clerc et le talonneur de longue date Raphael Ibanez (98 sélections). A eux deux, ils ont remporté 56 coupes.

Nos deux grandes nations ont plus de points communs que de différences…mais si nous restons un peu (juste un peu) compétitif, nous acceptons que vous ayez les clés du Paris romantique et historique, la grande “ville des lumières” sur la Seine, mais si vous choisissez de venir voir Sydney et sa baie étincelante… la concurrence est plus serrée ! Certes, si on compare superficiellement vous avez un très beau Premier ministre, Emmanuel Macron, accompagné de sa femme encore plus « délicieuse » Brigitte! De nombreux Australiens ont été ravis de parcourir votre charmant Pont Neuf, mais ne préféreriez-vous pas être sur le célèbre Sydney Harbour Bridge pour célébrer le Nouvel An?

À travers le monde, il est difficile de surpasser la passion et l’histoire derrière votre hymne entraînant « La Marseillaise » composé par Claude Joseph Rouget de Lisle à Strasbourg en 1792. C’est une invitation fougueuse aux enfants de la Patrie (« Allons, enfants de la Patrie”) pour se lever et défendre le pays:

« Aux armes, citoyens

Formez vos bataillons

Marchons! Marchons!

Qu’un chantait impur

Abreuve nos sillons!

Nous respectons votre histoire enchanteresse et votre fierté pour les « Tricolores », mais pour les Australiens coloniaux, rien n’inspire plus nos Wallabies qu’un stade complet « ceint par la mer » qui chante « Waltzing Matilda » ou « Hey True Blue ». Soyez prêts pour un refrain de « We Come from a Land Down Under » lorsque nous franchirons votre ligne d’essai.

Nous nous félicitons avec Pierre de Coubertin qui a crée les Jeux Olympiques Modernes en 1894. Pleinement imprégné des valeurs du rugby à XV depuis son origine en 1823, Pierre de Coubertin disait: « Le plus important aux Jeux Olympiques n’est pas de gagner mais de participer; l’essentiel dans la vie n’est pas de conquérir mais de bien se battre.”

Sachez que nous avons hâte de visiter la France en 2023 pour la Coupe du monde de rugby et à nouveau en 2024 pour les Jeux olympiques d’été. Sur une note sentimentale, le nageur australien Freddie Lane a remporté notre première médaille d’or aux premiers Jeux olympiques d’été modernes à Paris en 1900. Depuis lors, nos joueurs de tennis, Jack Crawford, Ken Rosewall, Rod Laver, Fred Stolle et Roy Emmerson ont régulièrement dévalisé Paris en remportant le Trophée de l’Open de Paris. Vous avez toujours été des hôtes accueillants, notamment en nommant Herb Elliot sportif français de l’année en 1958.

Votre Tour de France est la « rock star » des événements sportifs mondiaux… encore plus grand que Roland Garros! Le Tour nous captive totalement pendant trois semaines chaque juillet. À chaque voyage en France, ma femme et moi sautons sur des vélos pour faire du vélo dans les rues de Paris, et nous prétendons être Cadel Evans avec le maillot jaune alors que nous remontons les Champs Elysées pour réclamer une victoire australienne sur le sol français. Tout ce que nous avons c’est notre Melbourne Cup, The City to Surf ou le test de cricket du Boxing Day!

Avant de terminer, un clin d’œil respectueux à nos légendes du Wallaby qui ont honoré le merveilleux jeu en France…Dally, Trevor Marks, Cyril, Towers Terry Curley, John Thornett, Ken Thornett, Hippy, Slacky, Tony Shaw, Reg S, Topo, Buddha , Link, Ealesy, Poido, Nick Farr-Jones, Skylab, Toutai, Noddy, Stirling, Campo, les trois frères Ellas, les ailiers Ben & Joe, Jimmy, Marty & Luco, Pappy, Bam-Bam, Kurtley, Timmy H et Jason, Timmy G, Tim Lane, George, Matty B, Kearnsy, Bernie, Fitzy, Adam AC, Drew et notre autre George ! Soit dit en passant, nous sommes toujours très reconnaissants de votre arrière français Xavier Garbajosa pour avoir généreusement laissé notre ailier le plus lent Owen “Canard a l’orange” Finnegan déambuler à sa vitesse maximale pour marquer l’essai vainqueur contre vous dans le monde de rugby 1999 Finale de la Coupe.

Donc, comme vous l’avez peut-être deviné, j’ai gardé le meilleur pour la fin. Alors que nos deux pays peuvent profiter de certaines différences culturelles ou d’une rivalité compétitive, tout cela ne sert à rien (rien!) Les Australiens ont courageusement et avec succès défendu le sol français à Fromelles, Bullecourt, Ypres et surtout en 1918 à Villers-Bretonneux où nous avons tenu bon dans la boue et les tranchées comme une mêlée de rugby. Aujourd’hui, l’école locale de Villers-Bretonneux porte fièrement la promesse: « N’oublions jamais, l’Australie ».

Vous conviendrez qu’il est impossible de battre le théâtre du Kiwi Haka. Et certes, il est difficile de dépasser les mesures passionnées de votre hymne émouvant “La Marseillaise”. C’est un appel aux armes de ralliement qui ferait sourire Napoléon ou Marie-Antoinette. Lorsque l’arbitre sifflera samedi prochain, méfiez-vous de l’esprit australien ANZAC – nous sommes Ned Kelly, le Jolly Swagman, Breaker Morant, Vincent Lingiari, The L’homme de Snowy River, Bluey et le Drover’s Dog en un. Très dangereux!

Alors mes frères, nous vous accueillons chaleureusement sur le sol australien.

Laissez votre pâté, camembert et champagne à la maison… s’il vous plait.

Au lieu de cela, vous aurez besoin de vos meilleurs mouvements gaulois et de l’esprit révolutionnaire parce que nous jouons notre meilleur match de WALLABY.

Rendez-vous au Stade!

Les Australiens

(Écrit par Peter J Ireland – Joueur de rugby, Entraîneur de rugby, Rugby Ref, Rugby Dad, Rugby Grand-Dad, Rugby ‘has-been’ et Rugby Tragic! Juin 2021).

 

Share With: