fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUWine Explorers ou le premier tour du monde des vins inconnus

Wine Explorers ou le premier tour du monde des vins inconnus

franckprovost

Quatre-vingt-huit pays, 5.500 vins dégustés, 500 domaines visités, 370.000 km parcourus, soit 10 fois le tour de la planète: « on est les premiers à avoir fait tous les pays viticoles du monde », se réjouit Jean-Baptiste Ancelot, fondateur de Wine Explorers, une entreprise dédiée à « donner un nouveau souffle au monde du vin ».

En Charente, davantage connue pour son cognac et pineau que pour son vin, Wine Explorers a décidé de découvrir, avant sa dernière étape au Cap-Vert, le petit vignoble Le Guimbelot à Saint-Sornin, « un petit joyau, une mini-pépite », se réjouit le jeune aventurier, à l’origine du premier recensement mondial des pays producteurs de vin.

Surplombant les vignes de ce domaine perdu dans la campagne charentaise, le camping car de Wine Explorers est floqué de la carte d’Europe montrant son parcours de la Suède au Maroc en passant par le Caucase.

« On a été attiré par le projet atypique de Freddy et Corinne, loin de la mondialisation. Ici, c’est le seul coin où tu ne peux pas faire du cognac », à la limite de la célèbre appellation de spiritueux, lance Jean-Baptise, venu découvrir leur vignoble et leur parcours après une reconversion professionnelle. Corinne était « paysanne-boulangère », Freddy, agriculteur, a ouvert le premier bar à lait en Bretagne.

Le trentenaire a choisi ce domaine hors des sentiers battus, loin des régions viticoles connues en France, appliquant le même principe à l’étranger: la Tasmanie en Australie, les Mormons en Utah aux Etats-Unis plutôt que la célèbre Napa Valley. Dans les autres pays, il est parti à la découverte des vignobles, peu ou pas référencés au Gabon ou encore en Corée du Sud.

- De la Norvège à la Patagonie -

« L’idée de Wine Explorers, c’est d’aller hors des sentiers battus. Dès qu’on a un pays plus connu, c’est de dénicher des terroirs méconnus, mettre des vignerons en lumière et donner à notre lectorat de l’info » sur le blog de Wine explorers et Figaro vin, selon ce baroudeur des vignes.

« Le but est triple: faire connaître d’autres terroirs car le monde du vin est réduit à une vingtaine de pays et on a une géographie du vin qui est fausse, les mettre en avant notamment les cépages oubliés pour diversifier l’offre, et avoir une idée globale de ce qu’est la planète vin au XXIe siècle », souligne Jean-Baptiste Ancelot.

Le projet est né il y a dix ans à Bordeaux alors qu’il faisait son MBA en commerce des vins et spiritueux, étonné de voir que toutes les informations tournées autour des grandes régions viticoles. Premier départ en janvier 2014 pour l’Afrique du Sud, la Namibie et le Zimbabwe.

Pendant quatre ans de voyage, le jeune homme, accompagné par différents photographes, a tenu un blog, organisé des dégustations de vins étrangers, collecté des informations sur les sols, les cépages plantés, les conditions climatiques et le réchauffement climatique de la Norvège à la Patagonie.

Financé par des négociants, verriers, tonneliers et autres professionnels de la vigne et du vin, Wine Explorers a également réalisé des études de marchés sur des pays peu connus comme l’Ethiopie ou la République dominicaine.

Aujourd’hui, une nouvelle page se tourne après ce périple avec de nombreux projets en cours pour le mettre en valeur: conférences, documentaires, dégustations, publication de livres, importation de vin… sans oublier de terminer complètement la boucle par la visite de la Syrie et du Venezuela, une fois la sécurité revenue.

Source : AFP

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: